Mots de bienvenue du Salon du livre

Mot du président d’honneur du Salon 2020

De mon salon au vôtre

Je me faisais une joie de revenir à Sudbury. J’y ai vécu un peu plus de trois ans, du printemps 1994 à l’automne 1997, alors que je travaillais au Théâtre du Nouvel-Ontario. Ma fille Léa y est née, en 1996. Mon passage de quelques années dans ce Nouvel-Ontario qui a toujours été la source d’une effervescence littéraire, théâtrale et artistique, les liens que j’ai tissés avec tant d’écrivains et d’animateurs culturels demeurent fondateurs dans mon parcours. Bien sûr, le temps passant, certaines voix se sont éteintes. Mais je garde pour la capitale du Nord un attachement profond.

En 1998, j’ai rompu un long silence littéraire de 16 ans avec la publication de Longtemps j’ai porté mes deuils comme des habits trop grands. Le titre dit tout. Et c’est vers Prise de parole que je me suis tourné pour accueillir mes nouveaux livres.  Avec Certains soirs de catastrophe (2019), je me réjouissais de retourner vous voir, après mon dernier séjour, en octobre 2018.

Puis, comme venue de nulle part, la pandémie nous a frappé sournoisement et le monde tel que nous l’avons connu n’existera plus, du moins pendant un certain temps encore. J’aurais voulu vous serrer la main, prendre mes amis dans mes bras, discuter avec vous en face à face. J’aurais voulu aller manger un morceau en bonne compagnie dans ce lieu si cher à ma mémoire. Pour comparer nos versions de souvenirs partagés, me rappeler Dickson, Dallaire, Gagnon, Demers et tous ceux et celles qui ont quitté ce monde.

Il y a à peine 8 semaines, notre terrain de jeu était la planète. Le ciel donnait lieu à un incessant ballet aérien qui nous permettait de voir du pays. Beaucoup de pays. Et nous avons collectivement ouvert une grande parenthèse dont on ne sait quand elle se refermera. Il y a là matière à réflexion et à écriture. Nous voyageons désormais par les livres, comme au temps de notre jeunesse.

Je salue l’équipe du Salon du livre de Sudbury, qui a décidé de tenir salon, de résister au mal en s’y adaptant. Il s’agit vraisemblablement du premier salon du livre virtuel nous participerons tous autant que nous sommes, lectrices, éditeurs, auteurs, amoureux des mots. Des mots qui nous serviront à combattre. À résister. Et l’Ontario français est une grande histoire de résilience.

Je vous souhaite donc la bienvenue dans cette nouvelle ère en me disant qu’on finira bien par se retrouver quelque part sur la route, après le chaos. Dans l’intervalle, rappelons-nous que chaque livre est une fenêtre sur l’ailleurs.

Stefan Psenak
Président d’honneur

Mot du président du CA

Il y a quelques semaines à peine – et pourtant, on a l’impression que c’est à une époque lointaine –, le Salon prenait, en raison de la pandémie de COVID-19, la douloureuse décision d’annuler la tenue de la foire du livre bisannuelle qui devait animer Sudbury pendant quatre jours en mai.

Dans la foulée, le Salon adoptait aussi deux mesures déterminantes :

1– dans un geste solidaire, verser leur cachet à tous les auteurs et autrices qui devaient participer à la foire et qui se retrouvaient devant des pertes de revenus ;

2– développer, en remplacement de la foire habituelle dont la programmation était pratiquement bouclée, une programmation qui prendrait place sur le web.

Parole tenue, nous sommes heureux de présenter un programme virtuel riche et diversifié, qui permettra aux publics de tous les âges de participer à une foule de rencontres et d’animations littéraires. La fête du livre se déroulera autrement cette année, et c’est par écran interposé, sur un nouveau site web aux couleurs vibrantes et sur les réseaux sociaux, que nous vous invitons à entendre les voix distinctives de quarante auteurs et autrices de tous les horizons de la francophonie canadienne, de leur salon aux vôtres. Nous espérons que cette édition virtuelle du Salon du livre saura rapprocher les êtres, les cœurs et les esprits en ces temps de distanciation physique ; qu’elle permettra à chacun et chacune, façon 2020, d’habiter la distance.

Au nom du conseil d’administration, je souhaite féliciter la directrice générale et son équipe, incluant les bénévoles, qui effectuent un travail remarquable. Nos remerciements chaleureux vont aux auteurs et autrices qui acceptent le défi de donner vie au livre en ligne ; un grand merci également aux bailleurs de fonds qui nous aident à surmonter les défis posés par la pandémie et aux partenaires inestimables qui appuient l’événement.

Stéphane Cormier
Président du conseil d’administration

Mot de la directrice générale

Bonjour cher.e.s ami.e.s du Salon,

Merci d’être là! Ça me fait un énorme plaisir d’être avec vous en cette 9e édition du Salon du livre du Grand Sudbury.

Nous sommes fiers de pouvoir vous présenter la première édition virtuelle de cet événement.

Vous le savez, le conseil d’administration a dû nécessairement annuler l’édition régulière de l’événement bisannuel qui comprenait une quarantaine d’activités publiques et plus de 120 activités scolaires, avec des auteurs provenant des quatre coins de la francophonie canadienne.

L’équipe du Salon du livre tenait à maintenir ce rendez-vous littéraire incontournable du printemps dans notre région. En quelques semaines seulement le format de l’événement a été réinventé et une quarantaine d’auteurs et d’artistes ont généreusement accepté de se prêter au jeu et de vivre cette aventure. Par les bienfaits de la technologie, et grâce à votre participation, ils se retrouveront dans votre salon au cours des prochains jours.

Je vous invite à découvrir ces voix multiples qui enrichissent notre quotidien et qui témoignent de la vitalité artistique et littéraire de notre milieu.

Je tiens à souligner la présence du président d’honneur Stefan Psenak et le remercier de son engagement soutenu envers le développement et la promotion des arts. Merci également à Joséphine Bacon, invitée d’honneur du volet littérature autochtone, Pierre-Yves Villeneuve, invité d’honneur de la programmation jeunesse et familiale, ainsi que Nicholas Giguère, invité d’honneur du volet littérature LGBTQ+.

Pour voir et entendre tous les auteurs et artistes, vous n’avez qu’à vous rendre sur notre tout nouveau site web lesalondulivre.ca et sur notre compte Facebook à compter du jeudi 7 mai à 11 h. L’horaire complet des activités ainsi qu’un blogue de poésie réunissant des textes et des vidéos d’une poignée de poètes se trouvent sur le site web du Salon.

Je profite de cette ouverture virtuelle pour remercier nos fidèles partenaires et commanditaires :
– le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario
– le Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario
– ICI Nord de l’Ontario, notre partenaire présentateur
– le Voyageur/ Le Loup 98,9 FM (La Voix du Nord)
– l’Université Laurentienne
– les Éditions Prise de parole
– Wordstock Sudbury Literary Festival
– le Regroupement des organismes culturels de Sudbury
– le Regroupement des éditeurs franco-canadiens
– et l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français

Je tiens également à remercier nos partenaires gouvernementaux pour leurs soutiens généreux et continus :
– le Conseil des Arts du Canada
– les programmes d’appui aux langues officielles et Fonds du livre du Canada de Patrimoine canadien
– le Conseil des arts de l’Ontario
– la Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario
– et la Ville du Grand Sudbury.

Le Salon du livre ne pourrait offrir sa programmation sans l’appui de tous ses partenaires!

J’aimerais remercier personnellement chaque membre du conseil d’administration pour son engagement et son appui : Stéphane Cormier, Benoît Clément, Chloé Leduc-Bélanger, Alex Tétreault, Denis St-Jules, Inès Bagaoui-Fradette et Josée Bisson. Sans oublier tous nos bénévoles dévoués et l’équipe qui a participé à la préparation de l’événement virtuel : mes collègues Sylvie Lessard, Roby Joseph, Lynne Dupuis et l’équipe du Coloc Studio Créatif. Enfin, je remercie du fond du cœur ma famille, en particulier mon conjoint Antoine Tremblay Beaulieu qui m’a beaucoup soutenu à la maison pendant ces derniers mois de confinement.

Merci à tous les auteurs et les animateurs qui se sont adaptés rapidement pour prendre part à cette 9e édition du Salon du livre. Vous le savez, les artistes, les auteurs et tout le secteur culturel et artistique ont été durement touchés par la Covid-19 et continueront de l’être. C’est pourquoi nous vous invitons à les appuyer en achetant leurs livres dans les librairies indépendantes de l’Ontario, de l’Acadie et du Québec sur le site web leslibraires.ca.

Enfin, je vous remercie, cher public, d’être au rendez-vous aujourd’hui et au cours des prochains jours. Nous avons concocté une programmation riche, diversifiée, pour tous les âges et nous avons hâte de commencer. À la fin de chaque rencontre ou activité, nous vous inviterons à svp remplir le court sondage d’appréciation qui circulera en ligne. Votre opinion nous aide à raffiner notre travail et à mieux programmer pour vous. Merci aussi de partager vos commentaires dans les médias sociaux.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un excellent Salon du livre 2020.

Geneviève LeBlanc
Directrice générale